18.3.10

Redondance Redundancy



Trois cents trente-sept artichauts plus tard...une récolte sans fin.
Three hundreds and thirty seven artichokes later...an endless crop.

12 comments:

labistrake said...

Un véritable champs en pays Léon !
J'aime tes artichauts, au 1er abord ils semblent tous pareils... et de plus prêt ils sont tous différents ! mais ... as tu varié l'assaisonnement ?

Isabelle Kessedjian said...

Impressionnant! et ton filet est superbe.

Papillon said...

Bravo! Et bravo aussi pour le filet... idéal pour rapporter les artichauts du marché!

Cémouax said...

C'est superbe cette fausse répétition.
Ca me fait penser au vrai papier peint du 18éme siècle, le travail minutieux.
Et tes doigts, ils vont bien?

jenny said...

pour du tissu? (je le vois très bien en petite chemisette)

arrosoir said...

mais avec faim...(oh excuse moi c'était trop tentant ce matin !)
il y en effet un grain de tissu dans la dernière photo...oh ce sera beau !!!

krisstl said...

et la promesse de tous ces coeurs...

med nål och tråd said...

I love them, they are so crisp. How did you make them, technique? Printing one at the time?

Fée des Brumes said...

Ici, dans ce qu'on appelle la Salanque, c'est à dire la plaine au nord de Perpignan jusqu'à la mer, c'est le pays de l'artichaut. Il y a même la fête de l'artichaut en mai au moment de la récolte !
Les tiens resteront d'éternelles promesses de bonne récolte !!!

la marmotte said...

tu les a dessinés ??? tous ???

bises iodées
la marmotte

minabulle said...

je suis épatée!!! quel travail de fée (potagère!)

Emilie said...

Ils sont beau!
Un vrai allover, et quelle maitrise, ils sont si semblables...